“Nous amenons environ 90 % de nos étudiants dans la soufflerie avant les véritables sauts d’avion. Les étudiants AFF pratiquent à une hauteur basse et sans danger, apprennent beaucoup de petits détails et de mouvements qui les aideront plus tard pour le parachutisme. Aussi le temps de formation dans le tunnel est beaucoup plus long que le temps de chute libre. C’est aussi moins stressant pour moi car je sais déjà comment chaque élève s’adapte au flux d’air.”